Recherche

Les recherches les plus fréquentes :

Projet alimentaire territorial

La MEL s'engage dans une démarche alimentaire territorialisée avec son Projet Alimentaire Territorial (PAT). Ce dispositif est issu de la Loi Avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt.


Tous acteurs du bien-être alimentaire

Depuis plusieurs années, les attentes des métropolitains, comme celles des Français, évoluent : plus de qualité, plus de circuits de proximité, enjeux de santé, justice et autonomie alimentaire sont désormais au cœur des aspirations qu’exarcerbe la pandémie.

Pour agir « sur le mieux produire » et avancer vers un système alimentaire plus durable, la MEL s’est dotée en 2016 d’une Stratégie Agricole et Alimentaire Métropolitaine. La démarche se poursuit actuellement avec la mise en place du Projet Alimentaire Territorial (PAT). Ce dispositif propose une nouvelle approche de co-construction pour offrir un meilleur système alimentaire aux métropolitains. Il associe l’ensemble des acteurs du système alimentaire (producteurs, grossistes, transformateurs, distributeurs, restaurateurs, collectivités territoriales, consommateurs) pour :

  • élaborer collectivement un projet de territoire sur le « mieux manger » de tous
  • maintenir l’agriculture sur les territoires
  • préserver l’accès à une alimentation de qualité pour tous.

Une ambition collective pour notre territoire

L'ambition du PAT est d’assurer le bien-être alimentaire aux habitants et aux visiteurs dans une métropole respectueuse de son écosystème et qui associe toutes les parties concernées.

Pour cela, les actions du PAT poursuivent 4 grandes orientations stratégiques :

1. Contribuer au bien-être alimentaire des habitants et des visiteurs
2. Développer une économie agricole et alimentaire ancrée sur le territoire métropolitain et respectueuse de son écosystème
3. Co-construire une Métropole alimentaire durable, conviviale et solidaire
4. Faire de chacun l’acteur du Projet Alimentaire Territorial

 


Une dynamique de changement déjà bien ancrée

  • Une zone maraîchère 100% bio de 36 hectares à Wavrin (soit l'équivalent de 20 stades de football)
  • Des initiatives locales d'envergure : Five Cail et tast'in fives projet de renouvellement d'une friche industrielle orienté spontanément vers l'alimentation durable  (ferme urbaine, école, coopérative…), la Condition publique à Roubaix
  • Une pépinière d'entreprises à vocation alimentaire : Euralimentaire avec 18  start'up alimentaires créant 50 emplois à plein temps
  • Des acteurs innovants : Min de Lomme, les Paniers de Lea (initiateur d'un réseau sur l'alimentation au travail), SuperQuinquin, Baraka (restaurant coopératif, jardin...), Le Court Circuit...
  • Des chefs cuisiniers de renom actifs dans la création de projets pour les citoyens : « Mange Lille »

Où on en est actuellement?

Le coup d'envoi du PAT'MEL et de ses étapes à venir, prévu initialement le 9 novembre 2020, a dû être reporté en raisons des circonstances sanitaires. Il devrait être reprogrammé début 2021.

Le PAT'MEL a vocation à poursuivre le processus participatif engagé en 2018 à chacune de ses étapes de déploiement, de réflexion, d'évaluation. Plusieurs espaces de gouvernance seront créés en associant largement les acteurs du territoire, ainsi que les habitants de la MEL. De nouveaux dispositifs sont appelés à émerger dès 2021 pour soutenir les initiatives, mais aussi accompagner et faciliter l'évolution des comportements alimentaires.

 


Une date à retenir: Les rencontres santé-alimentation en visio-conférence du 10 novembre 2020

Le mardi 10 novembre prochain, la Métropole Européenne de Lille  et l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole (ADULM) organisent les premières rencontres de l’alimentation en visio-conférence. Objectif : analyser comment l’alimentation peut constituer un levier de réduction des inégalités de santé. Pour participer à cet événement. Inscription indispensable en ligne